Bienvenue sur le site des Radiologues du groupe CIMRAD à Besançon

Prendre rendez-vous Nos cabinets Nos examens Nos radiologues
0%
Principe de l'examen

La radiologie interventionnelle désigne l’ensemble des actes médicaux réalisés par les radiologues sous contrôle radiologique, permettant le traitement ou le diagnostic invasif de nombreuses pathologies.
La radiologie interventionnelle, connaît un essor important.
Elle a contribué aux développements les plus significatifs dans le domaine médical.
Notre service réalise des gestes – dits d’interventionnel – nécessaires dans les différentes pathologies ostéo-articulaires, rhumatologiques, traumatologiques, dégénératives ou de prise en charge de la douleur. Ces gestes peuvent être réalisés sous guidage échographique, radioscopique ou scanner.

Les examens réalisés dans ce cadre radiologiques sont les différentes infiltrations des articulations périphériques (épaule, coude, poignet, main, hanche, genou, cheville, pied…).
On appelle « infiltration » l’injection d’une substance thérapeutique, en général un dérivé de cortisone concentré, à libération prolongée.
Le produit injecté peut être un produit visqueux à base d’acide hyaluronique dont l’objectif est une lubrification articulaire et une stimulation de la réparation du cartilage. Ces injections sont appelées « visco-supplémentations ».
Le principe d’une infiltration est d’injecter directement un principe actif sur le site douloureux, le but de cet examen médical étant de concentrer le principe actif dans la zone douloureuse pour plus d’efficacité et de limiter sa diffusion à l’ensemble du corps comme lors d’une prise de médicament per os (comprimés, gélules…).
Autrefois, les infiltrations étaient effectuées sur la base de repères cliniques. C’est encore le cas aujourd’hui. Toutefois, le développement de l’imagerie médicale a permis de réaliser ces gestes avec plus de précision et de sûreté, en guidant le trajet de l’aiguille sous radioscopie, échographie ou scanner.
En matière d’irradiation des patients, aucun risque n’a pu être démontré chez les patients compte tenu des faibles doses utilisées et des précautions prises pour limiter au strict minimum la zone examinée. A titre d’exemple, un cliché simple correspond en moyenne à l’exposition moyenne naturelle (soleil) subie lors d’un voyage de 4 heures en avion.
Toutefois, pour les femmes enceintes, des précautions doivent être prises systématiquement : c’est pourquoi il est important de signaler si vous pouvez être dans ce cas.

Déroulement de l'examen

Vous êtes dirigé vers l’espace dédié à la réalisation de l’infiltration et pris en charge par un manipulateur ou une manipulatrice.
Vous êtes le plus souvent installé sur le dos sur la table de radiographie.
Le geste vous est expliqué durant la procédure.
L’infiltration se fait sous mesure d’asepsie stricte, c’est à dire après une désinfection rigoureuse, avec des gants et des ustensiles stériles.
Sous contrôle radioscopique (télévision), une aiguille est mise en place.
Une faible quantité de produit de contraste iodé est injectée pour vérifier la bonne position de l’extrémité de l’aiguille, puis le médicament est injecté.

Durée de l'examen

La durée de l’examen peut varier en fonction de votre anatomie et du nombre de clichés nécessaires, soit environ 10 à 15 minutes.
Votre temps moyen passé dans le service sera de 30 minutes.