Epidémie COVID-19

 

Chers patients, Chers confrères,
TOUS NOS SITES SONT DESORMAIS OUVERTS

Cette longue période de confinement sanitaire liée au Covid-19 nous a permis de sécuriser nos procédures dans tous nos centres :

-Distanciation sociale en particulier dans les salles d’attente,
-Mise à disposition de gel hydro-alcoolique aux bornes des secrétariats pour les patients,
-Port d’un masque pour l’ensemble de nos équipes,
-Port de blouses, pantalon, calot, masque FFP2 changés quotidiennement par nos manipulateurs,
-Procédures d’hygiène rigoureuses en parfaite adéquation avec les recommandations,
-Adaptation des plannings pour une densité minimale de patients au même moment en salle d’attente et pour s’adapter aux temps de nettoyage,
-Procédures de prise en charge rapides avec un départ dans les minutes qui suivent l’examen sans avoir à attendre les résultats, qui seront envoyés ainsi que l’iconographie au patient et au médecin prescripteur.

Par ailleurs, pour renforcer la sécurité et conformément aux gestes barrières en vigueur, nous invitons nos patients à venir non accompagnés (dans la mesure du possible) et à porter un masque chirurgical ou grand public.

Bienvenue sur le site des Radiologues du groupe CIMRAD à Besançon

Prendre rendez-vous Nos cabinets Nos examens Nos radiologues
0%
Principe de l'examen

Une ponction-biopsie hépatique consiste à faire une piqûre dans le ventre pour réaliser un ou plusieurs prélèvements dans le foie. Ces prélèvements seront analysés au microscope.
Cette ponction-biopsie peut, dans la majorité des cas, permettre de connaître la nature de l’image sur laquelle nous nous interrogeons tout en évitant une opération.
Nous utiliserons l’échographie pour nous guider et pour rendre le geste plus sûr. Cette technique permet de bien repérer le foie ou le rein en fonction de l’indication, de choisir le bon point d’entrée de l’aiguille et de suivre son trajet en temps réel.

Déroulement de l’examen

Votre coopération est essentielle : elle contribuera à la rapidité du geste de ponction et diminuera les risques de douleur et de complications. Vous devez rester immobile pendant l’ensemble de la procédure et arrêter de respirer si le radiologue vous le demande.
La ponction-biopsie comprend trois étapes principales :
1) le repérage de l’organe ou de la lésion grâce à l’échographie,
2) l’anesthésie locale au niveau du point de ponction. Elle provoquera une petite douleur de courte durée. Cette étape est essentielle car elle évite des douleurs ultérieures.
3) l’introduction de l’aiguille et la ponction-biopsie.
Toute intervention sur le corps humain, même conduite dans des conditions de compétence et de sécurité maximales, comporte un risque de complication.
Des douleurs abdominales peuvent apparaître après la ponction ; elles sont le plus souvent transitoires et calmées par les médicaments.
Une douleur à l’épaule droite peut survenir dans le quart d’heure qui suit une ponction du foie ; vous la signalerez aussitôt à l’équipe médicale ; généralement elle sera rapidement soulagée par des médicaments.
La blessure de la paroi du tube digestif peut exceptionnellement rendre nécessaire une intervention chirurgicale.
Très rarement une hémorragie nécessitera une transfusion de sang, de dérivés sanguins, ou une intervention ; les décès après une simple ponction sont tout à fait exceptionnels.

Durée

Compter 30 minutes

Risques

Toute intervention sur le corps humain, même conduite dans des conditions de compétence et de sécurité maximales, comporte un risque de complication.
Des douleurs abdominales peuvent apparaître après la ponction ; elles sont le plus souvent transitoires et calmées par les médicaments.
Une douleur à l’épaule droite peut survenir dans le quart d’heure qui suit une ponction du foie ; vous la signalerez aussitôt à l’équipe médicale ; généralement elle sera rapidement soulagée par des médicaments.
La blessure de la paroi du tube digestif peut exceptionnellement rendre nécessaire une intervention chirurgicale.
Très rarement une hémorragie nécessitera une transfusion de sang, de dérivés sanguins, ou une intervention ; les décès après une simple ponction sont tout à fait exceptionnels.